Excursion du 12 juillet.

Appartenant à l’ancien comté de Chiny, Avioth doit son développement à l'extraordinaire découverte d'une statue en bois d'une Vierge à l'Enfant dans le courant du xiie siècle. Dès lors le village fut un important lieu de pèlerinage et l'édification de la basilique Notre-Dame commence dès 1223.

Ce modeste village, s'orne de façon tout à fait inattendue d'une merveilleuse église gothique des xiiie et xive siècles : la basilique Notre-Dame d'Avioth.

L'intérieur recèle de très beaux ornements et notamment, dans le chœur, un mobilier de pierre parfaitement conservé des xive et xve siècles, mais c'est à l'extérieur que se trouve le plus étonnant : la « Recevresse ».

Ce chef d’œuvre du gothique flamboyant a vraisemblablement été construit à l’endroit de la découverte de la statue miraculeuse « sur son buisson d’épines ». Il remplace un premier oratoire plus modeste. Au début du xive siècle, lorsque la statue de Notre-Dame d’Avioth put entrer dans son église, une autre statue de la Vierge prit sa place pour recevoir, en son nom, les offrandes des pèlerins.

Les menottes au-dessus de la statue ont été placées là par des prisonniers en signe de reconnaissance à Notre-Dame d’Avioth pour leur délivrance.

Cette église reçu le titre de basilique par le pape Jean-Paul II.

 

         Après un succulent déjeuner au restaurant “La Grange”, nous nous      

         déplaçons, sous la houlette de nos organisateurs, vers l’ouvrage de La Ferté .

L’ouvrage de La Ferté, construit entre 1935 et 1939, est un petit ouvrage d'infanterie de la ligne Maginot qui comprend deux blocs de combat dont l'un est encore équipé d'un canon antichar de 47 mm et l'autre d'une tourelle à éclipse pour deux armes mixtes.

 

L'ouvrage a été neutralisé par les Allemands dans la nuit du 18 au 19 mai 1940 et toute sa garnison a été anéantie, asphyxiée par le manque d’oxygène. Ce sont ainsi 107 hommes qui ont perdu la vie dans cette carapace de béton et d'acier.

C'est un des très rares sites où sont toujours implantés les réseaux défensifs de rails et de barbelés.

L'ouvrage est inscrit au titre des monuments historiques en 1980.

 

        Cette journée fut particulièrement réussie grâce à nos guides,

particulièrement compétents.

Encore un grand merci à Jos et Claude pour nous avoir concocté cette belle excursion.

 

Christian JAUMIN

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now